Vidéo : Taslima Nasreen agressée en Inde

Lire l’article sur les circonstances de l’agression

Publicités
Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Vidéo : Taslima Nasreen agressée en Inde

« Pour moi, l’islam est incompatible avec les droits de l’homme »

Pour moi, l’islam est incompatible avec les droits de l’homme et de la femme. Ce n’est pas de l’islam dont nous avons besoin pour lutter contre l’ignorance, mais d’un code civil basé sur l’égalité des sexes et d’une éducation laïque pour tous.

Dans le Coran, les femmes ne sont pas traitées comme des êtres humains mais comme des êtres inférieurs et des objets sexuels, condamnés à la servilité par un texte qui est vieux de 1 400 ans ! (…) Le Coran est un livre sacré, mais uniquement pour les hommes ! [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur « Pour moi, l’islam est incompatible avec les droits de l’homme »

« Le Coran est complètement dépassé aujourd’hui »

« Vous ne pouvez pas réécrire un livre établi en l’an 651 de notre ère ! Les versets du Coran ne peuvent être reformulés, c’est ainsi… Ce livre doit être considéré comme un simple document historique, écrit il y a mille quatre cents ans. Le Coran est complètement dépassé aujourd’hui, nous n’en avons plus besoin pour vivre.A l’époque, ce texte servait de guide pour l’organisation de la société. Le Coran doit rester du domaine privé et personnel. C’est pourquoi je me bats pour la sécularisation de la société et la séparation entre l’Eglise et l’Etat dans les pays où le Coran régit encore la vie quotidienne et les affaires personnelles. Le Coran est inutile dans le monde moderne. » [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur « Le Coran est complètement dépassé aujourd’hui »

Islam : des textes religieux anachroniques et déplacés

Pour les fondamentalistes, il était impossible de tolérer que je dise que les textes religieux étaient anachroniques et déplacés. Quelle ne fut pas leur fureur quand ils m’entendirent affirmer que la loi religieuse, qui établit des discriminations à l’égard des femmes, devait être remplacée par une loi laïque et par un code civil cohérent.

Par centaines de milliers, les extrémistes sont descendus dans les rues pour exiger que je sois mise à mort par pendaison. Une fatwa fut déclarée contre moi, ma tête fut mise à prix. Au lieu d’engager des poursuites contre les fondamentalistes, c’est à moi que s’en prit le gouvernement. Je fus condamnée pour avoir froissé les sentiments religieux du peuple. Un mandat d’arrêt fut décerné contre moi.

Malgré ces pressions, j’ai continué à écrire (…) Je me suis prononcée très clairement en faveur de la séparation de la religion et de l’État, d’une loi laïque, de l’éducation laïque. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Islam : des textes religieux anachroniques et déplacés

Être femme dans un pays musulman

Je voudrais vous raconter l’histoire de Yasmin, une jeune fille de 15 ans. Employée comme domestique, elle a été violée par son employeur. Elle s’est enfuie. Tandis qu’elle regagnait à pied la maison de ses parents, elle a été vue par des policiers. Ils lui dirent qu’il n’était guère prudent pour une jeune fille de marcher dans les rues en pleine nuit et lui proposèrent de la ramener chez elle dans leur fourgonnette. Et que s’est-il passé ?

Après l’avoir violée, les six policiers l’ont tuée, puis ils ont jeté son corps dans des buissons. Quand la nouvelle de son meurtre a été connue, les villageois ont manifesté contre la police. Les policiers ont tiré dans la foule, sept personnes ont été tuées.

Dès le lendemain, le gouvernement déclarait dans un communiqué que Yasmin était une mauvaise fille, une prostituée, et que les policiers étaient parfaitement en droit de la traiter comme ils l’avaient fait. Ce genre d’histoire n’est pas rare, au Bangladesh. Et je sais que des choses semblables se produisent également dans d’autres pays. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur Être femme dans un pays musulman

« Le problème n’est pas l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même »

« Le problème n’est pas simplement l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même. Non seulement les médias occidentaux, desquels nous n’espérons plus guère de grands principes moraux ou de courage, mais également les intellectuels, font preuve de lâcheté quand il est question d’une juste critique de l’islam et de ses dogmes…

(Ibn Warraq) démontre de façon convaincante que les atrocités commises en Algérie ou en Afghanistan ou encore au Soudan sont la conséquence logique des principes gravés dans le Coran, les Hadiths, la Sunna et la Charria.

Autrement dit, ce que l’ayatollah Khomeini a mis en pratique en Iran, c’est l’islam, l’islam véridique, et non pas quelque aberration (…) Quand il décrète sa sentence de mort contre Rushdie, Khomeini ne fait que suivre un précédent instauré par Mahomet, le fondateur de l’islam, celui-là même qui n’avait aucun scrupule à obtenir vengeance ou régler une querelle par l’assassinat politique.

Le Jihad (…) est clairement prôné par la loi islamique, et le Coran foisonne de passages, qui exhortent le croyant à tuer l’incroyant ou le non-musulman (…) L’islam a conquis par l’épée, et ce faisant il a détruit la chrétienté en orient et la culture persane séculaire, pillant et brûlant les églises et les temples ; il a dévasté l’Inde et a littéralement mis à sac des milliers de temples hindous. (…)

La situation déplorable des femmes est aussi une conséquence logique des principes qui sont parsenés dans tout le Coran, les Hadiths et la charia. Warraq insiste sur la nature totalitaire de l’islam ; montrant en quoi il est incompatible avec le respect des Droits de l’Homme.

Taslima Nasreen, préface au livre de Ibn Warraq publié en 1995 « Pourquoi je ne suis pas musulman « .

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur « Le problème n’est pas l’intégrisme musulman, mais l’islam lui-même »

« Il n’y a rien à garder du coran »

Maintenant, nous connaissons la modernité et les droits de l’homme. Le Coran peut être considéré comme un document historique. Je n’ai jamais dit qu’il fallait le détruire. On doit le prendre comme un élément de notre histoire passée, mais ne pas chercher à l’appliquer de nos jours.

Je voudrais faire comprendre aux femmes qu’elles doivent lire le Coran avec un esprit clairvoyant pour y chercher une quelconque justice. Si elles ne la trouvent pas dans le texte – et elles ne la trouveront pas –, elles devront cesser de suivre ces règles et commencer à se battre. [lire le texte intégral]

Publié dans Non classé. Étiquettes : . Commentaires fermés sur « Il n’y a rien à garder du coran »